3 Astuces pour faire du sexe cam comme un pro

Published / by Le Chansonnier
sexe cam

Se faire plaisir en ligne

La pratique du sexe cam s’est largement démocratisée ces dernières années, notamment grâce à l’arrivée de nombreux sites spécialisés dans les rencontres de ce type. En France comme partout ailleurs dans le monde, hommes et femmes en quête de piment dans leur vie sexuelle n’hésitent plus à avoir recours à ces sites pour laisser libre cours à leurs envies débridées. Mais comment devenir un pro du sexe cam ?

Sexe cam : mêler audace et originalité

Que l’on ait recours aux sites de tchat avec webcam pour pimenter ses nuits sexuelles en solo ou pour relancer le désir au sein de son couple, il est une règle à respecter pour faire de cette expérience un moment inoubliable : c’est celle de s’oublier et d’écouter complètement ses fantasmes et ses envies. Nombreuses sont les personnes qui s’inscrivent sur ces sites puis font preuve d’hésitation ou ne se lancent pas totalement dans l’aventure. Un conseil : si vous choisissez de vous inscrire sur un site de ce genre, faites-le à fond ! Le sexe cam permet de pimenter le quotidien et de redécouvrir certains aspects de sa sexualité, mais uniquement si l’on se laisser aller à ses désirs. L’écran est à la fois un moyen de se libérer et de se protéger, par conséquent profitez-en pour faire preuve d’audace et pour concrétiser tous vos fantasmes. En plus, vous aurez le bonheur de partager cela avec une autre personne, que ce soit une cam girl ou une femme inscrite comme vous sur ce site pour le plaisir de la découverte. Montée d’excitation, messages excitants, images qui se passent de mots… Les sites de tchat sont des lieux de rencontre qui facilitent grandement les rapprochements, il serait donc dommage de se priver d’un tel plaisir sous prétexte que l’on ne sait pas comment s’y prendre ou que l’on manque de confiance en soi. Pensez à toutes les choses que vous aimeriez faire sur le plan sexuel, et à la manière dont vous aimeriez qu’elles se concrétisent par ce biais. Imaginez des scénarios, partagez-les avec votre interlocutrice, lancez-vous dans un jeu de rôles sexy et profitez pleinement de cette expérience… Vous verrez, vous ne le regretterez pas !

Ecouter sa partenaire pour s’améliorer

Les cam girls sont là pour vous faire vivre des moments d’excitation intense, mais n’oubliez pas qu’elles doivent elles aussi tirer du plaisir de ces entrevues. Par conséquent, soyez attentif à ce qu’elles vous disent, faites attention à leur langage corporel et aux quelques indices qu’elles pourraient laisser çà et là pour vous permettre de vous améliorer. Surtout, traitez-les avec respect : de trop nombreux hommes s’inscrivent sur les sites de live cam en s’imaginant que les femmes qu’ils y rencontrent sont corvéables à merci et doivent donc se taire et accepter tout ce qu’on leur dit ou tout ce qu’on leur demande. C’est bien évidemment faux. Ceux qui se comportent mal se font d’ailleurs immédiatement bannir, car il est inacceptable pour les administrateurs de ces sites que les cam girls se fassent insulter ou soient rabaissées. Néanmoins, en mêlant charme, audace et respect, vous parviendrez à séduire les plus belles femmes inscrites sur ces sites.

Multiplier les expériences

Pour faire du sexe cam comme un pro, le mieux est encore de multiplier les expériences, de sorte de déterminer peu à peu ce qui vous plait réellement, ce qui fonctionne avec les cam girls et ce qui vous apporte le plus de plaisir. En rencontrant de nombreuses femmes différentes lors de sessions webcam excitantes, vous aurez ainsi la possibilité de vous améliorer au fur et à mesure, jusqu’à devenir le partenaire de show webcam idéal. Il est plus facile qu’on ne le pense de vivre de multiples instants de plaisir par ce biais, il suffit pour cela de se créer un profil détaillé et de se comporter convenablement lors des entrevues. Quelques messages charmeurs et une bonne dose d’humour sont les ingrédients indispensables pour faire mouche sur ces plateformes qui rassemblent un nombre conséquent d’inscrits, aussi n’hésitez pas à en faire usage. En vivant de nombreuses expériences de ce type, vous prendrez peu à peu confiance et découvrirez de nouvelles facettes de votre personnalité, par conséquent je vous encourage vivement à vivre cette expérience à fond pour maximiser les bénéfices de votre inscription.

Échangisme: Ma copine veut devenir libertine

Published / by Le Chansonnier
echangisme

Se lancer ou pas dans le libertinage ?

L’échangisme au sein d’un couple peut être un bon moyen de relancer le désir s’il n’est plus là, ou tout simplement de vivre de nouvelles expériences en partageant un moment intime avec d’autres personnes. En France, nombreux sont ceux qui se laissent tenter par le frisson du libertinage. Témoignage de Paul, 27 ans, dont la copine a très envie de passer le cap de l’échangisme.

Faire une rencontre libertine en couple

Paul est ingénieur à Nice et sa copine Sarah préparatrice en pharmacie. Tous deux ont 27 ans et sont ensemble depuis 5 ans. Dernièrement, elle lui a fait une déclaration assez inattendue : « Nous étions dans le canapé, en train de regarder une série un soir après une longue journée de travail, quand Sarah m’a soudain avoué vouloir se lancer dans le libertinage. Tout d’abord, je dois reconnaître que cela m’a quelque peu estomaqué. J’ai eu l’impression de ne pas lui suffire, qu’il lui fallait aller ailleurs pour trouver son bonheur et prendre son pied. Ça m’a franchement refroidi. J’ai commencé à grogner, à répliquer que si elle voulait autre chose, elle n’avait qu’à aller le chercher, bref des mots d’homme blessé dans sa virilité ! On ne peut pas dire que j’en sois très fier avec le recul… Néanmoins, elle m’a tout de suite arrêté pour me dire que cela n’avait rien à voir avec moi et qu’au contraire, son fantasme incluait ma participation. En fait, elle voulait me voir faire l’amour à une autre femme, et que je l’admire en train de faire la même chose avec un autre homme. »Passée la surprise de la révélation, Paul a commencé à réfléchir sérieusement à la question du libertinage. « C’est vrai que l’imaginer en train de faire l’amour à un autre homme a quelque chose d’extrêmement excitant… Cela réveille en moi une forme de jalousie, mais aussi un immense désir, ce qui me donne clairement envie de dire oui. » Sarah a déjà expérimenté le libertinage lors de ses relations passées, aussi il s’agit pour elle d’une pratique particulièrement excitante qu’elle aimerait beaucoup partager avec Paul. Selon elle, les rencontres chaudes ont un effet aphrodisiaque sur les couples qui sont ensemble depuis quelques années, et cela aurait le pouvoir de pimenter la vie sexuelle parfois morose de personnes qui se connaissent un peu trop bien et ne cherchent plus à innover.

Passer à l’acte ou se contenter de fantasmer ?

Pour Paul, si l’idée de mater sa copine en train de baiser à côté de lui a en effet un côté hyper excitant, le passage à l’acte reste problématique. « J’ai peur de sombrer dans la jalousie maladive, de ne pas m’en remettre. Je ne veux surtout pas que cela casse quoi que ce soit dans notre couple. » Sarah, quant à elle, essaie tant bien que mal de le rassurer sur ces points. « Pour l’avoir déjà expérimenté par le passé, je sais que le libertinage, s’il est fait correctement, ne peut qu’avoir de bons côtés. Après, je n’ai absolument pas envie de forcer Paul, mais il ne sait vraiment pas ce qu’il rate ! Néanmoins, je suis sûre que je parviendrai à le convaincre un jour ! ». Le libertinage est en effet l’une des pratiques les plus populaires chez les couples. Il permet de se découvrir l’un l’autre sous un angle inattendu, de sorte que la relation bénéficie grandement de cette expérience. Les couples qui se décident à passer à l’acte se déclarent souvent très heureux d’avoir sauté le pas et de s’être lancés dans l’aventure. Pour eux, le libertinage s’est révélé être une pratique très bénéfique pour leur couple, c’est pourquoi Sarah reste convaincue que Paul adorerait ça. Pour le persuader, elle n’hésite pas à inventer des scénarios dans lesquels elle se met en scène en train de vivre de très bons moments avec un autre homme, tandis que Paul se fait plaisir de son côté avec la femme de ce dernier. Inutile de dire que, peu à peu, Paul se laisse prendre au jeu et se met lui aussi à imaginer de sympathiques scénarios du même type… Autant dire que, d’ici peu, le jeune couple va sans doute concrétiser ce fantasme !

Lire les avis avant de s’inscrire sur un site de rencontre sexuelle

Published / by Le Chansonnier

S’inscrire sur un site de rencontre sexuelle semble facile à première vue, alors, une fois qu’on a choisi ce moyen pour faire des rencontres, on fonce tête baissée sur le premier site affiché par une recherche Google sans prendre la peine de faire des comparaisons, de trouver plus d’informations ou de trouver des avis sur les sites de rencontre sexuelle. Pourtant, il existe de nombreux forum et site Web spécialisé dans le classement, l’expression d’avis et l’analyse des différents sites de rencontre, que cela soit pour Fribourg ou pour toute autre région. Prendre en compte les avis des autres utilisateurs est pourtant nécessaire si vous voulez éviter bien des tracas. En prenant la peine de faire ces petites recherches d’opinion, vous éviterez de perdre votre temps et votre argent sur des sites insatisfaisants ou des sites qui sont purement et simplement des arnaques. Mais comme il existe un très grand nombre de sites de renseignement, comment faire le tri ? Et, à partir de ces renseignements, comment choisir finalement ?

site_de_rencontre_inscription

s’inscrire sur un site de rencontre sexuelle

Des avis, mais pas des publicités !

Bien évidemment, un site, quel qu’il soit, ne dira jamais qu’il est là pour vous tromper et vous faire perdre ainsi votre temps et votre argent. Au contraire, ils mettront en avant plein de points forts, réels ou pas, qui seraient susceptibles d’attirer des internautes sur leur site. Ils vont assurer, sans aucun doute, qu’ils sont sûrs, fiables et dignes de confiance. Pourtant, tout le monde sait bien que personne n’est à l’abri des escroqueries et des arnaques, et c’est encore plus vrai en ce qui concerne les sites de rencontre sexuelle. Bien sûr, il se pourrait aussi que le site soit tout à fait sûr et sans arnaque, mais le problème se trouve dans le fait que le site n’est pas aussi efficace qu’il prétend l’être et que vous attendez vraiment longtemps avant de faire une rencontre. Or, le but quand on a recours à ses sites, c’est bien de trouver un partenaire dans un laps de temps assez court. C’est pourquoi il faut prendre la peine de s’enquérir des avis de ceux qui ont déjà essayé ses sites avant vous. Leurs avis et leurs opinions résulteront d’expériences vécues, donc très utiles pour avoir une vision réelle sans fioriture des sites pour adulte. En ce qui concerne les sites où consulter les avis, bien évidemment, ne pas prendre en compte ceux qui sont publiés sur le site même. Pourquoi ? Parce que même s’ils sont tout à fait objectifs, ce ne sont qu’une toute petite poignée sélectionnée par les modérateurs du site pour faire de la publicité. Éviter également les sites sponsorisés qui feront bien évidemment l’éloge de ceux qui les paient. Donc finalement, où se renseigner ? Les forums libres sont sans doute ceux qui offriront les avis les plus objectifs.

Reconnaître un bon site de rencontre grâce aux avis des internautes

Il y aura deux types de personnes qui témoigneront de leurs expériences sur les sites pour adulte. Il y aura ceux qui sont amplement satisfaits du site qu’ils ont choisi ; et il y aura ceux qui sont mécontents du site parce qu’ils y ont fait une mauvaise expérience. Ce sont les mécontents qui seront les plus explicites et ils chercheront invariablement l’appui des uns et des autres. Donc, quand on lira ces opinions, il faudra être ouvert et particulièrement malin. Il faut prendre en compte plusieurs avis et pas seulement un topique bien précis qui parlent d’un problème bien précis sur un site, parce que finalement, le problème peut être mineur ou peut ne concerner qu’une petite niche de personne ou encore a peut-être déjà été réglé par le site entre temps. Pour les avis positifs, il faut prendre en compte ceux qui sont les plus détaillés, mais pas ceux qui annoncent une opinion globale et vague en une ou deux phrases. Ils sont plus longs à lire, mais offrent plus d’informations. Les bons avis se reconnaissent de par le nombre de détails inclus dans le texte de l’internaute. Bien sûr, ne soyez pas timide ! Après tout, vous vous apprêtez à vous inscrire sur un site de rencontre pour adulte. N’hésitez pas à répondre aux avis des internautes, posez-leur des questions sur n’importe quel point sur lequel vous avez un doute. Les réponses obtenues vous aideront sûrement dans votre choix.Quand finalement, vous serez décidé à vous inscrire sur un site précis, n’oubliez pas les avis et les informations que vous avez accumulées pendant votre petite enquête. Aucun site n’est parfait et ne pourra garantir à 100 % votre satisfaction. Ils affirmeront le contraire, mais souvenez-vous que c’est le facteur humain qui est la clé de ces sites de rencontre sexuelle et un profil sur le site est parfois loin de ressembler à son propriétaire. Tous les avis que vous lirez peuvent être utiles, ils serviront de guide pour votre propre expérience et vous aideront à faire attention aux détails qui pourraient vous causer des problèmes. La plupart du temps, les meilleurs sites de rencontre sexuelle sont les plus connues et ceux qui font des publicités sur les chaînes télévisées spécialisées. Mais encore une fois, aucun de ses sites n’est parfait et prendre en compte les avis des autres est toujours nécessaire. Et pour être sûr d’être satisfait de votre choix et pour garantir un résultat rapide et satisfaisant, il est conseillé de s’inscrire sur 2 ou 3 sites. Mais évitez tout de même de dépasser ce nombre parce que vous vous trouverez rapidement submerger et vous ne pourrez plus distinguer les ennuis qui pendent à votre nez.

Comment faire plaisir à une femme au lit

Published / by Le Chansonnier

comment faire plaisir

Rien ne vous excite plus, au lit, que de regarder votre femme monter au septième ciel ? Oui, mais le plaisir féminin, si différent du vôtre, vous déroute parfois. Découvrez les principes de base de l’orgasme féminin, depuis ses caractéristiques physiques jusqu’aux petits plus qui feront de vous un super amant !

Les organes du plaisir féminin

Commençons par le commencement : l’une des premières choses qui rendent le plaisir féminin si différent du vôtre est une simple question d’anatomie. Alors que, chez l’homme, le pénis est l’instrument du plaisir par excellence, la femme possède, elle, deux organes qui sont, chacun à sa façon, deux sources intenses de plaisir. D’autant plus que le plus petit des deux, le clitoris, n’a pas d’autre fonction dans la vie que de faire jouir sa propriétaire… Vous connaissez la règle qui veut que chaque organe ait un rôle bien précis dans l’économie du corps humain ? Eh bien, le seul but du clitoris, c’est de donner du plaisir. Des fonctions dont, généralement, il s’acquitte plutôt bien ! Bien à l’abri de son capuchon, qui ressemble au prépuce, le clitoris peut mesurer jusqu’à 11 centimètres. Comme le pénis, il se gonfle sous l’effet de l’excitation. Vous êtes donc en terrain connu… ne dites pas le contraire ! A ceci près que, particulièrement sensible, le clitoris aime les caresses circulaires, avec le doigt ou la langue, et non les pressions directes. Au début, n’hésitez pas à demander à votre femme de vous montrer comment la caresser pour lui donner un maximum de plaisir… sans oublier, pour autant, l’existence du vagin, et du point G. Si l’existence de ce bouton magique, qui se situerait sur la face antérieure du vagin, à proximité de l’urètre, et aurait la propriété de se gonfler sous l’afflux de l’excitation, est très discutée, il n’en demeure pas moins que le vagin est l’autre organe fondamental du plaisir chez la femme. Et vous, que savez-vous sur le point G de votre compagne ? Pourquoi ne pas essayer de découvrir ensemble où il se situe ?

Les autres zones érogènes

Mais la sensibilité sexuelle de la femme ne s’arrête pas à son vagin ni à son clitoris. Bien au contraire, sur son corps, les zones érogènes sont multiples, à tel point qu’il vous arrive d’y perdre votre latin. Pourtant, apprendre à toutes les reconnaître et surtout à les caresser est l’une des meilleures garanties du plaisir que vous pourrez donner à votre compagne. Nous vous conseillons vivement, donc, de suivre le guide ! Car, si chaque femme est singulière, si chacune d’elle a des zones érogènes qui lui sont propres, certaines sont presque universelles, comme les zones du corps situées autour des orifices naturels : les petites lèvres, le périnée, l’entrée du vagin, mais aussi les oreilles et la bouche. La stimulation de ces zones peut ainsi se révéler très agréable pour la femme, mais peut-être pas au point de celle des seins et des mamelons, qui sont particulièrement sensibles. En chatouillant, léchant et mordillant les tétons de votre femme, vous pouvez, au mieux, l’amener à l’orgasme, au pire, la rendre folle de désir pour la suite des événements. L’un ou l’autre, vous êtes sûr de ne pas manquer votre cible, à condition, là encore, de vous y prendre avec un minimum de délicatesse : comme toutes les zones sensibles, les mamelons le sont parfois à outrance, si bien que des pressions trop insistantes ou prolongées peuvent, à la longue, provoquer l’effet contraire de celui recherché. Enfin, dans votre carte du Tendre, n’oubliez pas le cou, la nuque, les aisselles, et même les pieds. La peau, particulièrement sensible en ces endroits, est constituée de milliers de petites terminaisons nerveuses qui sont les meilleures alliées du plaisir de votre compagne.

L’importance des préliminaires

L’échange de caresses avant la pénétration est primordial, non seulement pour préparer la femme à l’orgasme en faisant monter son plaisir, mais aussi pour la complicité sexuelle du couple, qui trouve là un moment privilégié pour s’exprimer, se développer et s’enrichir. C’est le moment d’explorer le corps de votre partenaire, d’essayer d’éveiller en elle les sensations les plus agréables, qui la conduiront lentement à l’orgasme. Tendresse et sensualité sont les deux mots d’ordre de l’entreprise, sachant que plus vous consacrerez de temps et de savoir-faire à votre partenaire, plus vous pourrez vous flatter de l’emmener jusqu’au septième ciel. En faisant monter l’excitation, les préliminaires préparent votre compagne à ce qui va suivre, donc, généralement, à la pénétration. Le vagin se lubrifie et se détend, prêt à accueillir le sexe de l’homme. Il est donc très important de bien doser les caresses pour faire grimper la température ! Commencez par effleurer votre compagne de vos lèvres sur l’ensemble de son corps, en vous rapprochant progressivement des zones érogènes. Le cunnilingus, qui consiste à caresser le clitoris, les grandes lèvres et les petites lèvres de votre langue, est réputé pour éveiller un maximum de sensations, pouvant aller rapidement jusqu’à l’orgasme. Les rapports oraux sont aussi un excellent moyen d’amener votre femme à être pénétrée, ce que vous faites sans cesser de stimuler son clitoris avec vos doigts. Ensemble, trouvez le bon rythme pour faire jouir votre compagne tous les coups !

Quelle position choisir ?

Question position, vous savez, vous, ce que vous aimez. Mais comment être certain de faire plaisir à votre femme lorsqu’est venu le moment de la pénétration, et donc du choix d’une position particulière pendant le va-et-vient de votre pénis dans son vagin ? Pourquoi ne pas lui laisser l’initiative ou, du moins, lui demander de quoi elle a envie ? Vous serez surpris d’apprendre que la grande préférée de nombreuses femmes, contre toute attente, c’est la levrette… une position qui arrive aussi, généralement, en tête de liste chez les hommes. Profitez de ce que les grands esprits se rencontrent pour donner un maximum de plaisir à votre femme. Dans la position dite de la levrette, en effet, le pénis stimule une zone du vagin particulièrement sensible. Une position qui permet également une pénétration profonde et dont le côté un peu bestial peut se révéler particulièrement excitant… oui, même pour les femmes ! Le missionnaire également remporte un certain succès dans les sondages, surtout si vous êtes tous les deux d’humeur romantique. Bien que la plus classique qui soit, cette position permet aux deux partenaires d’être vraiment peau contre peau et de se regarder dans les yeux pendant l’acte, voire de s’embrasser passionnément. Ne soyez pas avare de baisers, d’irremplaçables sources de jouissance pour votre moitié, et le signe de votre amour pour elle ! Enfin si les femmes apprécient aussi jouer les amazones en chevauchant leur partenaire, ce n’est pas seulement parce qu’elles aiment bien, à l’occasion, mener le jeu, mais aussi parce qu’elles en profitent pour mieux contrôlent leurs sensations, et donc leur plaisir. Cette position vous permet également d’en profiter pour stimuler le clitoris ou les seins… l’occasion de ne bouder ni son plaisir, ni le vôtre ! Vous n’êtes pas satisfait de ce texte? Dans ce cas, je vous invite à en lire un peu plus sur le sujet ici.

Qui doit dominer dans une relation de couple ?

Published / by Le Chansonnier

domination dans couple

Dans une relation de couple, comme dans tous les rapports humains, on retrouve souvent un dominant et un dominé. L’époque est loin où les hommes dominaient nécessairement leurs épouses, exerçant leur autorité sur elles… celui qui domine à présent est souvent celui qui a le plus de caractère et de confiance en soi. Mais toute relation de couple repose-t-elle nécessairement sur ce type de modèle ? Le secret du bonheur, n’est-ce pas justement de vivre dans l’harmonie d’un rapport équilibré ?

Comment savoir qui est dominant et qui est dominé dans un couple ?

Dans certains couples, comme dans la relation du maître et de l’esclave, on sait tout de suite qui est le dominant et qui est le dominé. Domine celui qui prend le plus de décisions, qui ouvre le plus souvent la bouche, et qui influence l’autre dans ses choix de vie. On peut aussi distinguer le dominant du dominé en se basant sur les « plus » et les « moins ». Le dominé est, ainsi, celui qui fait le plus d’efforts, le plus de corvées dans la maison, qui prend le moins de décisions… Dans les cas vraiment extrêmes, le dominant se repère aussi facilement que le nez au milieu de la figure ! Le dominé, qui est généralement timide et effacé, passe presque inaperçu. Il est celui qui dit le plus souvent « oui » ou « d’accord » et qui file doux. Dans les couples équilibrés, pourtant, il arrive souvent que l’un domine sur l’autre dans un domaine plutôt qu’un autre, et réciproquement. Pourtant, la relation entre dominant et dominé au sein d’un couple ne s’établit pas seulement en fonction du caractère de chacun. Elle a, très souvent, une source affective, s’exprimant dans le décalage entre deux partenaires dont l’un est beaucoup plus en demande d’affection que l’autre. C’est ce qu’on appelle la dépendance affective, qui peut aller jusqu’à la négation totale de soi-même au profit de son partenaire.

Dominant, dominé et dépendance affective

Le premier signe d’une dépendance affective de vous à votre partenaire est que c’est toujours vous qui êtes en attente de lui, et non le contraire. Vous passez vos journées à attendre qu’il vous appelle, vous avez hâte qu’il rentre du travail le soir ; sans lui, la vie ne vaut pas la peine d’être vécue. Sans lui, vous vous sentez incomplet, inachevé, voire irréel, tandis que votre partenaire, lui, vit normalement, a une existence épanouie même en dehors de vous, un cercle d’amis, une profession dans laquelle il s’épanouit, des projets dans lesquels vous n’entrez pas forcément… ce qui ne le rend pas malheureux pour autant. Rien à voir avec vous, donc, qui n’arrivez plus du tout à contrôler vos sentiments à son égard. Pour votre partenaire, vous êtes prêt à tous sacrifier, vos amis, votre famille, votre travail, vos passions. Vous vous conformez spontanément à tout ce qu’il attend de vous, même s’ils s’agit de choses qui, en réalité, vous déplaisent. Ou plutôt, auraient déplu à votre ancien vous… vous savez, cette personne que vous étiez autrefois, avant de vous enfermer dans cette histoire d’amour ? Mais d’ailleurs, peut-on vraiment parler d’amour dans de telles conditions ?

Qui domine vraiment dans une relation de couple ?

Pourtant, les choses sont-elles si simples qu’elles en ont l’air ? Et si, contrairement aux apparences, le véritable dominé dans votre couple, c’était… le dominant ? Réfléchissez bien. N’est-ce pas vous qui vous accrochez de toutes vos forces à l’autre, avec vos récriminations constantes, vos reproches, vos menaces même ? « Si tu me quittes, je me suicide ». Finalement, vous ne subissez pas la domination de votre partenaire comme une fatalité. Pour vous, c’est lui qui doit dominer votre relation de couple, que vous êtes incapable de concevoir autrement. Sans l’autre, sans son emprise sur vous, vous sentiriez complètement perdu ! Et en raison de cette dépendance affective qui mine votre relation, c’est vous qui empêchez votre partenaire de partir et, dans ce sens, qui le dominez. C’est vous qui lui imposez votre rythme, vos exigences, qui exercez sur lui votre pression affective. On considère souvent le « dominant » d’une relation de couple comme le « méchant » de l’histoire, mais l’est-il vraiment à tous les coups ? Ce n’est pas toujours si facile qu’on pense d’être dominant dans une relation. Souvent, le partenaire dominant se sent coupable de cette domination qu’il exerce, finalement, malgré lui. Il s’en veut de faire souffrir le dominé, de n’être pas à la hauteur de sa passion, de le décevoir dans son amour ; en un mot, de ne pas le rendre heureux. Et puis, toujours prendre les décisions, c’est fatiguant, à la fin ! Si, dans votre relation de couple, vous êtes celui qui domine, il vous est certainement déjà arrivé d’avoir envie d’être pris en charge, vous aussi, de la même façon que vous prenez en charge votre conjoint.

Rééquilibrer les rôles dans le couple

Dans un tel cas de figure, il est essentiel de rééquilibrer les rôles au sein du couple, afin de sortir de cette relation dominant/dominé à double tranchant qui, à long terme, finira par vous détruire tous les deux. Pour cela, le dépendant doit essayer de se sortir de ce désir de fusion qui engloutit le couple. Il doit se convaincre qu’affirmer sa personnalité ne signifie pas obligatoirement perdre l’autre. Et que dans le cas contraire, une rupture n’est pas la fin du monde, mais simplement la preuve que la relation, pour finir, était trop bancale pour pouvoir continuer. D’ailleurs, si la rupture est inévitable, ne l’affronterez-vous pas mieux si vous vous êtes d’abord reconstruit en tant que personne à part entière ? Une solution peut être de mettre un peu de distance entre vous et votre conjoint, afin de prendre le temps de vous retrouver en vous soustrayant à son influence, volontaire ou non. Il est également important que vous repreniez des activités, sportives ou artistiques par exemple, que vous changiez de travail pour un emploi mieux adapté à votre profil, bref, que vous cultiviez d’autres sources de satisfaction et d’estime de soi que le rapport de couple. Dites-vous que ce travail sur vous-même est la meilleure chance que vous vous donnez d’être apprécié à votre juste valeur par votre partenaire. Quant au dominant, il doit s’efforcer de déculpabiliser et de dialoguer le plus possible avec son partenaire, l’encourageant à poursuivre des activités personnelles, à se faire plaisir en dehors du couple, à mieux définir ses véritables besoins et attentes.
Au lieu de vous demander qui doit dominer dans une relation de couple, demandez-vous plutôt ce qui doit dominer dans une relation amoureuse… c’est-à-dire l’harmonie entre deux personnes ayant chacune une personnalité bien précise, des forces et des faiblesses dont le couple, pour être équilibré, doit profiter à parts égales !

Comment éviter les chicanes avec sa copine

Published / by Le Chansonnier

chicanes de couple

Il n’y a rien que vous détestez plus au monde que de vous chamailler avec votre copine pour des détails. Et pourtant, depuis quelque temps, ça n’arrête pas. Pourquoi votre copine passe-t-elle son temps à vous chercher des noises ? Et que pouvez-vous faire pour éviter les chicanes ?

Portrait de la copine chicaneuse

Votre copine a beau être adorable, elle a aussi ses petits défauts… comme, par exemple, de vous reprendre sur chaque mot que vous prononcez, de vous contredire en permanence, de chercher la petite bête en chacun de vos actes ! Oh ! Elle n’est pas agressive, loin de là. Simplement, elle aime discuter, parlementer même. «  Je comprends que tu aies envie d’aller au cinéma avec tes copains ce soir, bien sûr, pas de problèmes… Mais quand même, tu pourrais penser à moi, te dire que ça ne va pas être drôle, ce soir, d’être toute seule… Dis donc, tu la trouves à ton goût, la serveuse, non ? Si si, je t’ai bien vu, lui faire ce clin d’œil… Ah, tu as envie d’aller à la campagne ce week-end ? D’accord, on fera ce que tu veux, mais moi je préfère la mer, tu le sais bien ! » Vous reconnaissez votre copine dans cette façon de contester tous vos projets en permanence, de critiquer vos faits et gestes, en bref, de chercher la petite bête chaque fois que vous prenez une initiative, ou que vous exprimez votre personnalité ? Pas de doute, vous êtes tombés sur une reine de la chicane ! La chicaneuse est tout en souplesse, elle ne vous attaque jamais de front. Même, elle ne vous fait pas de scènes à proprement parler. Simplement, elle vous fait passer le message de son insatisfaction en vous cherchant des noises en permanence, et vous trouvez ça pire, à la longue, qu’une bonne vieille scène de ménage ! Surtout, un sentiment déplaisant finit par vous envahir, aussi insidieux que les perpétuels reproches de votre moitié : la culpabilité. Sous le coup des chicanes, à la longue, vous vous sentez coupable. Seulement, vous ne savez pas de quoi… d’être vous-même ? De préférer le bleu au rouge ? D’avoir dit blanc au lieu d’avoir dit noir ?

Pourquoi toutes ces chicanes ?

En couple avec une chicaneuse, donc, vous vous sentez coupable, mais vous ne savez pas de quoi. Et comme vous ne savez pas de quoi, vous êtes dans l’incapacité totale de vous défendre ! Mais rassurez-vous. A moins d’être vraiment tombé sur une éternelle insatisfaite, qui prend son pied en vous accablant toute la journée de ces insidieux petits reproches mieux connus sous le nom de chicanes, tout n’est pas perdu. La chicaneuse a ses raisons, bonnes ou mauvaises, de vous mettre constamment des bâtons dans les rues. Et la première, généralement, c’est que sous ces taupinières, se cache une sacrée montagne. En d’autres termes, si votre copine vous chicane sur votre façon de vous habiller, de lui répondre ou même de la prendre dans vos bras, ce n’est pas tant parce que votre chemise, vos réponses ou vos étreintes lui déplaisent, que parce qu’elle vous en veut pour quelque chose de beaucoup plus grave. Voilà, c’est aussi simple que ça : votre copine est fâchée contre vous. Elle vous en veut parce qu’elle trouve que vous la délaissez, par exemple. Seulement, l’idée de déclencher une grosse scène, un cataclysme, ou même de vous déballer ses reproches, la bouleverse. Du coup, elle ne vous dit rien. Au lieu de vous avouer qu’elle a la sensation très nette que vous la négligez, que vous ne vous occupez pas assez d’elle, elle vous exprime sa frustration en s’attachant à des détails sans aucune importance, reliés, en profondeur, à un seul grief, mais celui-là, beaucoup plus important !

Se disputer, c’est plus compliqué que chicaner !

Mais pourquoi, me direz-vous, votre copine préfère-t-elle chicaner plutôt que de vous dévoiler, une bonne fois pour toutes, le véritable motif de sa colère à votre encontre ? Eh bien, c’est simple. Souvent, les querelles sont taboues dans le couple. On est convaincu que se disputer, ça signifie qu’on ne s’entend pas, que le couple est en crise. Ou alors, on croit que la colère et les conflits détruisent la relation : un peu comme si, en vous disant que vous l’avez blessée pour un motif bien précis, votre copine avait le sentiment que vous alliez lui en vouloir à mort et, par là-même, qu’elle allait tout détruire entre vous. Oui, bien sûr, c’est contradictoire… car les chicanes perpétuelles, en fait, il n’y a rien de mieux, à la longue, pour détruire un couple à petit feu. En vous cherchant continuellement des noises, votre copine court plus de risques d’épuiser votre patience et de vous détourner d’elle, qu’en déclenchant un conflit qui, une fois l’abcès crevé, a de bonnes chances de se résorber. Conséquences contradictoires, donc, mais effets contradictoires aussi : une fille qui cherche tout le temps des chicanes à l’autre pour éviter une grosse crise de couple (ou ce qu’elle imagine comme telle) ne se pas toujours compte qu’elle contourne le conflit, ça oui, mais qu’à sa place, elle finit par créer une situation de crise sous-jacente, qui, au bout du compte, n’aura pas besoin de grand-chose pour exploser et se transformer en le cataclysme tant redouté ! Alors, ce n’aurait pas été mieux de commencer par là ?

Comment éviter les chicanes avec sa copine ?

Maintenant que vous voilà mieux renseigné sur l’origine des observations aigres-douces dont votre copine vous abreuve à longueur de temps, vous devez commencer à entrevoir une ou plusieurs techniques pour vous en sortir. La cause des chicanes, on le répète, c’est un reproche plus grave, une colère plus précise que, pour une raison ou pour une autre, votre copine tient rentrée. Et si cette raison, c’était vous ? Si ce n’était pas tant la peur de provoquer un conflit irréparable qui retenait votre douce moitié, mais votre propre caractère de cochon, et les freins que vous mettez dans la communication de votre couple ? Creusez-vous la mémoire et essayez de revenir un peu en arrière : votre copine a-t-elle essayé, dernièrement, de vous faire un reproche bien précis ? De vous parler de votre attitude en général, de vous expliquer que certaines choses la blessaient, ou la mettaient mal à l’aise ? Vous l’avez interrompue tout de suite, lui disant qu’elle n’allait pas commencer, hein, ou alors, en relativisant le sens de ses paroles ? Vous l’avez peut-être bloquée, et elle vous l’exprime maintenant à sa façon. Alors, un conseil : n’essayez pas d’empêcher votre copine de vous déballer ce qu’elle a sur le cœur. Même, encouragez-la à vous parler, le plus souvent possible. Rappelez-vous que les femmes ne sont pas tout à fait comme vous, qu’elles ont besoin d’étaler leurs sentiments au grand jour, de vous communiquer leurs états d’âme. Et que, si elles ne le font pas, pour une question de caractère ou parce que vous les en empêchez, ça se retournera contre vous d’une façon ou d’une autre !